Good quality

Publié le par greg'n night

Les japonais sont réputés pour leurs innovations et leurs produits high tech, or les chinois sont réputés pour leur production de masse. A vrai dire pour les chinois tout reste à faire, à prouver disons.
Les produits japonais représentent les versions haut de gamme des produits asiats. Or, si la chine sait produire en quantité, elle ne sait pas le faire en qualité.
Donc au quotidien, tout va de travers, tout coince, tout couine en menaçant de lâcher à tout moment.
Mes fenêtres soient coincent à l'ouverture, soit à la fermeture. Celle de ma chambre ne se verrouille même plus. Je parle même pas des chaudières ou autres produits plus techniques...
Pour mes vélos neufs, moins d'une semaine après, il faut réparer le guidon. Mon premier vélo (disparu, j'ai lancé un avis de recherche. Merci de le rapporter, forte récompense, je répète, forte récompense) avait la chaine qui sautait si j'allais trop vite.
D'ailleurs après que je me sois fait volé mon vélo, je pars en acheté un autre. Là, déjà le marchand se marre se disant que c'est bon pour les affaires. Moi, je "riz" jaune... Je vais achetéerun antivol au réparateur près de chez moi qui me fait, comme tout bon chinois qui se respecte, le coup de la qualité...
"Toi yen a pas acheter le rouge, pas bon. Toi, yen a acheter le noir, très bon, good quality"
Moi pas contrariant, je ne souhaites pas discuter, ni m'éterniser. Je déballes le noir pour le mettre sur le vélo et là, je l'ouvre une fois, deux fois mais pas trois... Je suis toujours devant le vendeur... Le regard noir, je lui dis:
"y marche pas..." Heureusement que j'ai pris celui de bonne qualité, imaginez l'autre que même le vendeur qualifie de pourri. Bref, Il s'efforce quand même de vouloir le faire marcher pour pas perdre la face et me faire passer pour un con. il s'efforce plein de bonne volonté.
"je te dis qu'il marche pas. Toi, yen a donner moi un autre" Vite coco, j'en ai marre.
Bien sur impossible de me refiler le rouge de mauvaise qualité... Je suis pas complètement con non plus. Il m'en sors donc un autre de derrière les fagots. Bien sûr aucun prix sur aucun des produits. Mais il m'assure de bonne foi que c'est le même prix. Je me sens de suite tout rassuré et plein de confiance. De toute façon, aucun moyen de vérifier... Puis, il commence à me faire le speech de la qualité en me montrant les autocollants de l'antivol. Moi, direct, j'abrège la scéance comme si une paire d'autocollants en Chine pouvaient me représenter un gage de qualité.
Celui là semble marcher, ça fera l'affaire... mais jusqu'à quand? C'est la question pour tout. Quand est-ce que ça va lacher...
Sur la route le matin, j'ai déjà trouvé une chambre à air, une pédale et autres bout de vélo perdu en route. D'ailleurs, Niko, le finlandais,  a perdu une pédale au bout de deux jours. Et les freins sont inexistant ou juste décoratifs pour son vélo comme le mien. Du coup, à chaque carrefour, on y laisse une semelle de nos claquettes. En parlant de claquettes, ma première paire en Chine a tenu 2 heures... Obligé de retourner au marché pour l'échanger...
Bref, au quotidien, j'avoue que c'est usant que rien ne fonctionne correctement...
Le contrôle qualité dans les usines doit se faire à l'aveugle... Les chinois eux-mêmes reconnaissent que "certains" produits sont pas top. Du coup, ils se tournent donc vers des marques américaines ou allemandes, gâge de qualité. Enfin, face au prix, ils se dirigeront plus facilement vers des produits coréens ayant un bon rapport qualité/prix. L'alternative des petits budgets.

Vous êtes expats. Vous avez eu des déboires avec des produits chinois. Alors, venez les raconter pour compléter l'article de vos expériences.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article