Les cours du quotidien

Publié le par greg'n night

Ah les cours! Mon dieu que c'est passionant de parler des aventures de Mary, Lisa, Jeff, Myke et Roland. C'est un peu notre Béatrice à nous ou Martine dans tous les décors mais en pire encore.

En fait, notre bande de gai lurons, ne se font pas des virées à la mer ou à la campagne comme la petite Martine. Nan, eux ils sont un poil plus niais ou carrément trash. Je vous vois impatients de connaitre leurs aventures... Ah, le plaisir ne vaut que s'il est partagé, pas vrai?
Allez grimpez dans ma capsule temps, je vous ramène sur les bancs d'écoles quand vous aviez 6 ans, sauf que moi, j'en ai 22 et c'est mon quotidien...

Bon dans la série, j'ai pas de vie sociale, je passe mes après midi à la biblio, on a Mary. Alors, elle, elle est grave comme elle en peut plus. Elle me gonfle carrément à être décrite comme parfaite... Ses passe temps sont carrément déprimant. Bref, on passe... On va pas parler plus d'elle, ça lui ferait trop plaisir.
Sinon, Jeff est pas mal non plus dans le role du boulet. Exemple, dans une leçon Mary se pointe chez Jeff et lui fais le plan "j'ai le mal du pays" alors il lui dit, normal, "viens t'asseoir sur le canapé pour écouter de la musique tu te sentira mieux".
On me la fais pas à moi, ya anguille sous roche, le coup de la dépression de Mary, c'est que du bidon. Mais l'autre boulet de Jeff, il lui fait un plan love canapé à deux sous et au final, à la fin de la chanson, il lui sors un truc du genre:
"ça va mieux?"
Mary avec son air niais, "oui, j'ai moins le mal du pays..."
Suis sur que c'était une fausse escuse. Elle me gonfle avec ses airs de Sainte nitouche...

Bref, quand il parle pas de déprime, c'est pour monter au sommet de la montagne. Sinon, Jeff nous annonce qu'il adooore les opéras chinois. Persos, je le trouve louche ce mec.
Bon sinon, on a plus gore, genre "jsé pas ce que j'ai mangé hier soir mais là, c'est le bordel à l'intérieur". Et là, le texte prends une tournure scato dont je vous épargnerai les détails.

Mais, outre leurs affaires de colliques aigües, notons tout de même une progression au fil des leçons, exemple:
Au début, Mary a voulu acheter un vélo,  puis il a fallut très vite réparer une crevaison mais là, c'est le drame. Dans la dernière leçon, elle vient de se faire renverser à vélo. Rien de bien méchant d'après le vocabulaire de la lesson, nous avons:
jambe, tomber, blesser, sérieux, sang, os, taxi, volontairement, porte-monnaie, pick-pocket, voler, perdu, trempée par la pluie, conducteur, ennuyeux, dire la bonne aventure, chance (quand même un peu), stupide, déçue, souffrir, tricher, punir... et en supplément, nous avons: doigt, couteau, eau polluée et polluer.
Alors là, à vous d'imaginer le scénario... Apparemment, elle a quand même passé une journée de merde. Dans tous les cas, c'est que du bonheur...
Enfin, vous voyez comme on se marre tous les jours à 6h de décalage et 10h d'avion de la France, on nous parle de crevaison, d'accidents et de colliques frénétiques... Mais j'imagine que ça reflète plus ou moins, le quotidien des chinois...
Au fait, en parlant de collique frénétique, faites moi penser à faire un article sur nos aventures en tant qu'expat, jpense que ça vaut le coup.

Publié dans A l'université

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article